Accueil » EDGM Hip-Hop » Chroniques » Slum Village – Evolution LP

Slum Village – Evolution LP

On est passés à côté d’une grosse tuerie.

slum-village-evolution

C’est vrai que pendant le mois de juin on était plus tournés vers McCormick, West, Cole, Folarin… qui ont tous sorti de bons albums, dans leurs styles. Mais les pépites viennent pas forcément d’où on les attend. D’ailleurs on ne s’attendait surtout pas à ce que les Slum Village, aka le groupe maudit de Detroit, ressortent un album, et de cette qualité.

Leur dernier album Villa Manifesto était annoncé comme leur ultime projet, puisque 2 des 3 membres,  Baatin et J Dilla sont morts avant sa sortie, et Elzhi c’est fait la malle par la suite. Effectivement, ça flingue un groupe et une carrière.

Il ne reste donc plus que T3, the survivor, désormais entouré de Young RJ qui signe la grande majorité des productions avec son pote Black Milk, et de Illa J, le frère de J Dilla. Forcément, c’est plus comme avant. C’est beaucoup plus brut, fini les prods chill et soulful d’antan. Les seuls sons qui rappellent le groupe avant sa métamorphose sont les prod de FocusSummer Breeze et 1 Nite. Sinon, l’album commence fort avec Braveheart (ft Havoc), qui est ensuite suivie de de tracks qui maintiennent la cadence, The Line, Hustle, Greatness. Le piano sur Let It Go où rap Blu est puissant aussi.

Beaucoup de changement donc, une résurrection. Mais on s’en doute, le collectif est affaibli : Illa J rappe moins bien que son frère, il est surtout là pour les refrains, et certaines pistes sont récupérées sur le dernière mixtape. Mais ça reste vraiment du bon boulot. Pour un groupe qui a collaboré avec G.O.O.D Music et qui se donne tant de mal, l’album passe inaperçu et c’est bien dommage. Montana a pas intérêt de se plaindre de son flop.

Enjoy sur EDGM, et oublie pas la page FB et le Twitter tu seras mignon.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*