Accueil » A la Une » Fat Trel – Gleesh (Mixtape et Chronique)

Fat Trel – Gleesh (Mixtape et Chronique)

Le « petit » dernier de MMG, Fat Trel  nous a offert sa nouvelle mixtape il y a tout juste une semaine, et comme chez EDGM on amuse pas le terrain, voici déjà une chronique.

120516-fat-trel

Tout d’abord petite présentation du lascar: natif de Danville mais élevé à Washington D.C, avec un physique à la Rozay et homeless à 16 ans la route s’annonçait compliquée. Encore plus quand le négro se fait tirer dessus par un homie…mais il survit (Thanks to God) et c’est le déclic, le type se range plus ou moins, s’achète une  conduite et décide de vivre de la musique. Finit les petits casses et la dope, maintenant ce sera grosse biatch et des liasses de billets à ne plus savoir ou en mettre.

Premier succès, le clip Respect With the Teck

Puis plusieurs mixtapes à base de featurings Smoke Dza, Juicy J, Joey Badass et surtout son grand pote Chief Kief. Mais Martrel Reeves de son vrai nom préfère rester indep‘ enfin il attend juste le bon deal. C’est finalement Wale, en tant que padre de D.C qui le prend sous son aile et comme on pouvait s’y attendre le voilà qui vient grossir les rangs de MMG en fin d’année dernière.

Voici son interview dans Sway In The Morning.

Pour en revenir à sa tape, Gleesh (argot qui vient de D.C popularisé par le rappeur Yung Gleesh et qu’on peut traduire par nice/good), c’est son premier projet en tant qu’artiste du label de Ross.

Fat Trel – Or Nah (Freestyle) edgm every day good music

On retrouve 15 morceaux dont 7 featurings (surtout du MMG: Wale, Rick Ross ou encore Rockie Fresh). Au niveau des prods‘ c’est très varié , seuls   All Star et Dj Tree Gotti ont produit plus d’un morceau. Dans l’ensemble c’est vraiment une bonne tape, ça mérite même un download. Bien qu’il parle beaucoup de bitches et de money on ne lui en tient pas rigueur, quand c’est bien fait, il n’y a rien à redire. De toutes façons il ne  serait pas crédible en « Rappeur conscient ».

#1 Datz Kool [Prod. By Boss Major]

En guise d’ « intro », on a un son assez rythmé avec des variations de flow intéressantes. « Get Money, Fuck Hoes », tout un programme.

#2 How U Feel [Prod. By Harry Fraud]

Changement d’ambiance, Fat Trel est passé en mode relax, il a surement enregistré en étant défoncé. En tout cas, c’est un vrai bon morceau.

#3 Walkin Thru My Hood [Prod. By Butla Beatz]

Là le négro nous montre qu’il s’adapte à toutes les prods, même les biens dark.

#4 Rich As Fuck [Prod. By All Star]

« I’m sipping Ciroc with Diddy, I’m fucking bitches with Rozay ». Vraiment kiffant‘, le refrain est bien sympa’.

#5 Shoot Feat. Rick Ross (Remix) [Prod. By Young Chop]

Grosse déception, j’ai pas du tout accroché à leur pseudo banger. Fat Trel passe son temps à répéter les 3 mêmes phrases et Rozay remonte peu le niveau.

#6 In My Bag Feat. Wale [Prod. By No Credit]

Nouveau feat‘, nouvelle déception, l‘instru fait mal à la tête tellement c’est mauvais.

#7 Fresh Feat. Rockie Fresh [Prod. By Sloan & Rozart]

La grosse DINGUERIE de la tape, ça donne envie de bouger tant c’est entraînant.

#8 Buku Chips [Prod. By DJ Tree Gotti]

Pas vraiment mauvais, pas vraiment bon, ça s’écoute mais sans plus.

#9 Treez & Liquor Feat. Rich Hil [Prod. By All Star]

A nouveau un son posé, par moment on a l’impression qu’il rappe a cappella

#10 She Fell In Love [Prod. By Izze The Producer]

On vous en a parlé il y a quelques temps, il s’agit du premier single de Gleesh, et on a même eu droit au clip.

#11 Gotti 4 Real [Prod. By DJ Tree Gotti]

C’est l’heure de s’en rouler un petit apparemment. Posay. Le sons se termine sur un « Shut the fuck up » assez magique.

#12 Thot Street Feat. Stalley [Prod. By Sloan]

Pas mal mais la prod’ aurait pu être plus soignée. Stalley gère bien son couplet.

#13 Real Feat. P Wild & Boosa [Prod. By Bass Hedz]

Un banger assez spécial, faut vraiment accrocher pour aimer et ça n’a pas été mon cas.

#14  What We Doing Feat. Tracy T [Prod. By Famous]

Le son mystique de la tape. C’est assez bon. « I’m fucking your bitch, I’m ugly and rich » Au moins il est réaliste.

#15 Rest In Peace [Prod. By All Star]

Pour conclure tout ça, Fat Trel dédicace un son pour tout les Thugs qui sont plus là mais aussi à sa grand-mère et … à ses « bitches », il perd pas le nord. « I die with my niggas ».

Enjoy sur EDGM, et oublie pas la page FB et le Twitter tu seras mignon.

2 commentaires

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*