Accueil » A la Une » Lil Durk – Signed To The Streets 2 (Chronique + Streaming)

Lil Durk – Signed To The Streets 2 (Chronique + Streaming)

Après dix mois d’attente, Lil Durk balance enfin la suite de sa mixtape Signed To The Streets, qui avait confirmé son talent et son potentiel aux yeux et aux oreilles de tous. Entre temps, Durk est devenu incontournable sur le label Coke Boys, a été nominé dans les XXL Freshmen et a volé la couronne du King de Chicago à Chief Keef. Sosa, qui a pas mal déconné cette année entre procès à répétition et cure de désintox, n’a toujours pas sorti les mixtapes promises : Bang 3, Bang 4, Back From The Dead 2. Durk en a donc profité pour booster sa carrière, sans perdre de temps car comme le prouve le meurtre de son cousin OTF Nunu, tu n’es pas sûr de voir le lendemain à Chicago.

Sur Signed To The Streets 2, Lil Durk aborde les mêmes thèmes : les gangs, la drogue, les meurtres, même si il se défend de promouvoir la violence : « Don’t blame me for rappin the truth and tellin my story about my city ». A la différence du premier volume qui était un pur produit de Chicago, Durk a cette fois fait appel à des producteurs et artistes d’autres villes, et aucun membre de GBE (Lil Reese, Fredo Santana…) n’est au tracklist. On a donc une mixtape moins violente dans les ambiances que la première , avec plus de morceaux chantés entièrement, et un usage (abusif ?) de l’autotune. Mais quand Durk rappe, on entend qu’il a bien amélioré son flow, qu’il switche souvent avec des phases de roulements ultra rapides. Les thèmes et les lyrics sont toujours aussi violents, Durk nous dresse encore une fois un sombre tableau de sa ville, qu’il décrit comme un enfer (Hell In My City) où les guerres de gangs font rage (War Wit Us) et où ses proches se font descendre les uns après les autres (Live It Up). Dans la continuité de Who Is This sur le premier volume, les conversations téléphoniques de Durk sont surveillées par les fédéraux dans Feds Listenin, mais de toute façon il n’a rien à se reprocher (Ain’t Did Shit).

Lil Durk nous offre donc encore une fois une très bonne mixtape, dans la continuité du premier Signed To The Streets, mais moins sombre et plus mainstream, ce qui confirme son évolution. Son premier album, Remember My Name, est prévu pour cette année sur Def Jam, avec un premier single intitulé Get Dat Money avec French Montana et Chris Brown.

Télécharger Lil Durk – Signed To The Streets 2

Enjoy sur EDGM, et oublie pas la page FB et le Twitter tu seras mignon.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*