Accueil » A la Une » La scène rap de Toronto, Canada
La scène rap de Toronto, Canada

La scène rap de Toronto, Canada

Alors que pour le plus grand nombre d’entre nous le Canada c’est un mec sur Cuisine TV qu’on peut tailler calmement, une feuille d’érable rouge qu’on se force à confondre avec une feuille de cannabis, ou encore pour une grande majorité d’entre nous un bail mystique de ce genre… :

tumblr_mvswvuyB5Y1rlo1q2o1_1280

 

… Arrive Drake, anciennement Jimmy (victime) Brooks, plus anciennement encore Aubrey Graham (période « bottom » de Drake), 6 God (classique), Champagne Papi (what?), Drizzy (-Breezy).

Forcément, en tant que fervant défenseur du rap, -et peu importe le style et l’époque, je vous mets d’accord- on défouraille sec les artistes qui nous la joue Gangster Squad la moitié d’un LP et remplissent le reste avec le journal intime des petites soeurs. Alors ouais, Drake pendant plusieurs années, c’était « Meeeeh, il a du flow quand il rap, mais j’te jure gros, ce mec c’est une chanteuse ».

New-Bloody-Mary

 

Et puis le mec a tout tué, coup sur coup, depuis 2011. Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est son récent délire du 6, -représentant le code postal de son quartier à Toronto- rendu presque mystique depuis IYRTITL.

Comme l’explique très bien l’Abcdr ici, la scène rap de Toronto est en ébullition depuis de longs mois maintenant avec un entourage plus ou moins éloigné de Drake, qui permet donc la mise en lumière de tous ses buddys canadiens.

Alors que l’avènement du Roi et de son fidèle serviteur Ugoboss nous semblait enfin acquise, c’est bien d’autres torontois qui profitent du spot gratos. Après tout, vous êtes bien sur un article écrit par un mec qui s’est renseigné un minimum sur ce qui se fait du côté de la neige, vous avez donc cliqué, en sachant pertinemment que vous trouverez des MCs se rapprochant du style de… Champagne Papi.
Drake, tu fais donc croquer la famille et les petits frères.

On commence tout de suite avec les principaux groupes/collectifs/labels du moment :

 

OVO – October’s Very Own

 

P Reign – Un ami de longue date de Drizzy ce qui lui permets de se faire arranger des feats. Sa dernière mixtape Dear America a eu un bon buzz, elle s’écoute facilement, niveau son ça ressemble à du Jeezy. Bien plus thug que du Drake, ça fait un moment qu’il est connu dans les basements. Pour les fans de streetview il vient de Scarborought,  plus précisément G-Way.

Telecharger Dear America

 

Jimmy Johnson – Déjà bien présenté par l’Abcdr, Jimmy Johnson est souvent épaulé d’Eric Dingus qui lui offre toujours des prods de l’espace. Aucun featuring avec Drake pour le moment ça lui ferait pas de mal à l’inconnu du OVO. On va pas vous mentir, le mec se fait archi-tailler pour son accent et ses lyrics. Mais faut bien commencer quelque part. Et sa dernière tape Red Ferrari a de gros titres !

Telecharger Red Ferrari

 

OB O’Brien – Présent dans plein de clip de Drake, le mec sait comment s’incruster aux soirées. Tu sais, c’est le blanc qui fait le caissier dans Started From The Bottom. Il vient d’Hamilton et est un des plus proche pote du juif. Il a eu un bon retour sur son remix 2on avec Aubrey.

OB O’Brien – Steve Nash

 

Go Home Safe

Trois rappeurs complètement différents :

Jazz Cartier – Un air d’A$AP Rocky, sa dernière mixtape tourne très bien et a raison, y’a un vrai personnage et une identité musicale. On flirt avec du Flatbush sur certain sons.

 

Derek Wise – On se rapproche de plus en plus de la drill avec Derek Wise. Petit focus dans la vidéo de l’Abcdr. Ambiance hyper sombre.

 

Drew Howard aka 88 Camino – Beaucoup plus détente et gros coup de coeur pour sa petite bombe ultra chill Uncle Tona.

Facebook

 

CReW

Un groupe de rap fondé à l’ouest de Toronto. alors là attention y’a du monde : Terrell Morris, Dillan Ponders, Set, Reka, Mo Heat, Ay Cee, Trini Boi, Dre’s Blog. Pas tous des vrais rappeurs (producteur, ingé son…). Creative Rebels World Entertainment.

Terrell Morris aka « City » – Fondateur de « CReW », on est plus dans un registre TDE. Le MC a déjà 3-4 tapes à son actif, je vous laisse checker.

Dillan Ponders – Musique de drogués. Lui aussi 3-4 tapes de sorties, ça se choppe ici !

Mo Heat – Un genre de Joey Bada$$ Canadien. Super timbre de voix.

 

Mixtape récap du CReW :

 

Les artistes solos maintenant !

Y’en a la masse on n’a pas fini.

Daniel Caesar – La lumière incarnée ! En tant que RnB / Soul singer je ne devrais pas le mettre ici mais daaaaaamn le boy est chaud. Si vous êtes amateurs de Frank Ocean et dans une moindre mesure Childish Gambino, ne passez pas à côté de Daniel Caesar !

 

Sean Leon – En featuring sur le son précédent, Sean Leon originaire d’Ajax attire l’attention du public avec son dernier projet (qu’on vient tout juste de mettre dans l’iPod)

 

Roney – LE boss de la DRILL au Canada. Le REALEST aussi sans doute, actuellement au trou pour différentes charges assez variées, point culture donc : De l’original pour commencer, traffic d’être humain (on est toujours à Toronto), port d’arme bien sûr, séquestration qu’on retrouve de plus en plus souvent, agression sexuelle en bande et prostitution de mineurs. Voilà voilà. Donc on fait bien la distinction hein, la musique c’est de l’entertainment, on n’oublie pas. En tout cas, du très très lourd en musique.
Vague penchant dancehall/reggae sans doute du à son accent.

 

Tre Capital – Souvent associé à Sean Leon, Tre joue dans le même registre, sauce Travi$ Scott.

Telecharger Tre Capital

 

Tory Lanez – Son Godfather de septembre résonne encore dans la playlist de tout les vrais, un MC qui fait du son minutieux, un flow calibré. C’est propre et on a hâte d’écouter la suite.

 

Raz Fresco – Un autre jeune qui clame son amour pour les 90s. 19 ans, auto-produit(-samplé), trop de talent les kids en 2015.

 

Saukrates – C’est cadeau :

 

Rich Kidd – Une hype underground depuis quelques années déjà, Rich Kidd a pas mal de projet à son compteur.

 

 C’est tout, pour le moment.

Un commentaire

  1. Pas mal l’article j’ai pas fini de tout écouté, vla le tas de lien, c’est cool y’a de l’avenir dans le hip hop de Toronto.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*